Forever Sophie Marceau


Forum sur l’actrice et réalisatrice Sophie Marceau
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Biographie et enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sophie
Admin
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 36

MessageSujet: Biographie et enfance    Mar 1 Nov - 20:30

jeunesse et famille

Elle passe une grande partie de son enfance dans un appartement modeste au 162 rue Gabriel Péri à Gentilly1. Son père, Benoît est chauffeur routier et sa mère, Simone, travaille tour à tour dans un grand magasin parisien et dans une brasserie. Son frère Sylvain, de trois ans son aîné, est très proche d'elle.
Carrière



Sophie Marceau aux Molières 1993.
Pour gagner un peu d'argent, elle s'inscrit dans une agence de publicité pour enfant et adolescent où elle est repérée2. Après une audition passée par hasard, elle obtient en 1980, à l'âge de treize ans, le premier rôle du film culte de Claude Pinoteau, La Boum, qui semble traverser les frontières et les générations. Le personnage de Vic, adolescente romantique et rebelle, lui apporte une célébrité immédiate. Elle reprendra d'ailleurs le même rôle dans le second volet de la série, La Boum 2, en 1982. Une performance qui lui rapportera le César du meilleur espoir féminin en 1983. Claude Pinoteau lui offrira en 1988 le rôle de Valentine dans L'Etudiante, comédie romantique qui obtiendra elle aussi un franc succès.
À l'âge de seize ans, elle rachète son contrat d'exclusivité à Gaumont pour un million de francs de l'époque3 qu'elle emprunte. Elle est désormais libre de choisir ses films. Elle tourne en 1983 dans Fort Saganne, film initiatique avec Gérard Depardieu puis dans Joyeuses Pâques avec Jean-Paul Belmondo comme partenaire. En 1984, elle est choisie par son futur mari le réalisateur polonais Andrzej Żuławski, pour tenir le rôle de Mary dans le film L'Amour braque. Ce rôle tranche complètement avec ses premiers travaux et marque son entrée dans un cinéma adulte. Cette collaboration avec son mari et celles qui suivirent avaient révélé une autre facette de sa personnalité et lui avaient permis non seulement de se faire une image plus adulte auprès du public mais aussi de faire quelques incursions remarquées dans le cinéma d'auteur, notamment en 1985 dans Police de Maurice Pialat qui avait exigé de Gérard Depardieu qu'il lui inflige de vraies gifles ou encore Par-delà les nuages en 1996. Sa filmographie inclut aussi plusieurs films historiques parmi lesquels Chouans !, La Fille de d'Artagnan ou Marquise, film qu'elle reniera à sa sortie en 1997.
Avec sa forte personnalité, son franc-parler choque, en particulier lorsqu'elle critique le cinéma français. Sa réputation d'avoir un caractère « difficile3» la fait délaisser par les producteurs français. Surtout, son manque de mystère et de désir artistique absolu, l'ont empêchée de devenir une véritable « star » même si elle est décrétée par plusieurs sondages "actrice préférée des Français". Le travail de la comédienne avec Mel Gibson sur l'épopée guerrière Braveheart en 1995 lui ouvre en grand les portes d'Hollywood et marque le début d'une carrière internationale. Elle impressione également par sa performance d'Anna Karenine dans le film du même nom en 1997. Mais c'est sa prestation en James Bond girl dans Le Monde ne suffit pas de Michael Apted, où elle incarne la méchante principale du film, Elecktra King (la fille de l'industriel Robert King), qui lui assure son statut de star internationale en 1999.
En 2002, elle passe à la réalisation avec Parlez-moi d'amour, fiction largement autobiographique auréolée du prix de la mise en scène du Festival de Montréal. Parallèlement à sa carrière cinématographique, Sophie Marceau publie en 1996 un roman, Menteuse, chante et peint. Elle est la marraine de l'association Arc-En-Ciel, dont la vocation est de réaliser les rêves d'enfants atteints de maladies graves4. Elle s'occupe également de la protection des animaux3.
En 2009, elle incarne Anne, mère d'une ado rebelle de seize ans, dans le film LOL (Laughing Out Loud), gros succès de l'année avec 3,5 millions d'entrées en France. Elle tourne avec Monica Bellucci dans Ne te retourne pas, présenté au Festival de Cannes, puis dans L'Homme de chevet aux côtés de son compagnon Christophe Lambert, qu'elle a rencontré lors du tournage de son deuxième long métrage, La Disparue de Deauville, sorti en 2007. En 2011, elle tourne la comédie romantique Un bonheur n'arrive jamais seul avec Gad Elmaleh.
Vie privée

En 1981, invitée avec Claude Pinoteau par le Festival de Cannes 1981, elle y rencontre son futur mari, le réalisateur polonais Andrzej Żuławski, à l'hôtel Majestic5. De 26 ans son aîné3, Andrzej Żuławski sera son mari dix-sept ans durant. Ils divorcent en 2001. Ils ont eu un fils ensemble : Vincent, né le 24 juillet 1995.
En 1999, elle participe au film Le monde ne suffit pas. Elle aura alors une liaison avec le producteur Jim Lemley dont naitra une fille prénommée Juliette née le 13 juin 2002. Ils se séparent en 2007, suite à son coup de foudre pour Christophe Lambert, rencontré sur le tournage du film La disparue de Deauville dont elle est la réalisatrice. Sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel, le 22 mai 2007, Sophie Marceau reconnaît entretenir une relation avec l'acteur français. Elle affirmera néanmoins : « La presse a révélé notre liaison, mais nous deux, nous n'avons rien à vendre. Ce qui compte, c'est le film ».
Récompenses

1983 : César du meilleur espoir féminin pour La Boum 2
1991 : Molière de la révélation théâtrale pour Eurydice
2002 : prix de la mise en scène du Festival de Montréal pour son film Parlez-moi d'amour.
2003 : Ordre des Arts et des Lettres
Le 12 février 2003, elle a reçu de Jean-Jacques Aillagon, ministre de la Culture à l'époque, l'insigne d'officier de l'Ordre des Arts et des Lettres. « Pour des millions de spectateurs, vous incarnez la liberté et la révolte. Votre carrière s'inscrit dans la tradition des plus grands acteurs français, dans le sillage de Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Philippe Noiret ou Jean-Paul Belmondo. Vous êtes un modèle dans notre pays et, à l'étranger, vous incarnez l'image de la femme française parfaite et vous méritez pour cela la gratitude de la République. »
Rencontres
En 2009, la réalisatrice Marina de Van dans son film Ne te retourne pas, réunit Sophie Marceau et Monica Bellucci6. Elle explique ainsi sa démarche : « ...réaliser... le portrait croisé de deux sex-symbols. »
Controverses


Sophie Marceau en 1996, à la 21e cérémonie des César
Deux chansons font référence aux seins de l'actrice :
Au ras des pâquerettes de Alain Souchon (Sans les seins de Sophie Marceau. Qu'est-ce qu'on fait ?).
Assez Assez de Julien Clerc (Faut des ronds, Faut des courbes [...] Et les seins de Sophie Marceau)
Il y a eu une polémique assez vive de la part de Sophie Marceau à propos de la chanson de Julien Clerc qui a failli aller jusqu'au procès. Elle a déclaré peu après, en mai 1998 : « J’ai été atrocement gênée par ce disque. Quand je l’ai reçu chez moi, je l’ai caché. J’avais peur que mon entourage tombe dessus. J’étais mal, comme si j’avais fait une bêtise. Comme si je montrais mes seins à la radio. Les seins, c’est intime, c’est érotique, sexuel, je me suis sentie dévêtue7 ».
Anecdotes
Au Festival de Cannes 1999, alors qu'elle s'apprête à remettre la Palme d'Or aux frères Dardenne, Sophie Marceau qui improvise son intervention, se perd en un long discours, confus, embrouillé et incompréhensible, ce qui lui vaut d'être huée par une bonne partie de l'assistance et sèchement interrompue par la maîtresse de cérémonie Kristin Scott-Thomas. Elle expliquera par la suite qu'elle avait été très bouleversée par la visite à l'hôpital pour enfants qu'elle avait faite juste avant la cérémonie. L'événement a longtemps entaché la carrière de l'actrice. Il a tellement fait sensation à l'époque que les Guignols de l'Info se sont empressés, le lendemain de la cérémonie de clôture cannoise, de lui créer une marionnette. Maintes fois parodiée par l'émission, la star y a été associée à la figure de Doc Gynéco qui ne cessait de lui réclamer « encore un peu de sa fatigue ».
En 2005, alors qu'elle pose devant les photographes au bas des marches du palais, elle se fait remarquer car la bretelle de sa robe tombe et laisse apparaître furtivement sa poitrine.
En mars 2008, elle est invitée par Patrick Poivre d'Arvor sur le plateau de TF1 afin de parler de son dernier film les femmes de l'ombre. Mais elle décide de quitter brusquement les studios de la chaîne peu avant de passer sur le plateau, en apprenant que le leader du Front National, Jean-Marie Le Pen, a été lui aussi invité à la même émission. Il n'était nullement question d'un débat sur la Résistance entre les deux invités, mais l'actrice a tenu à ne pas mêler la politique au cinéma. De son côté, Jean Marie Le Pen a riposté en la qualifiant de « petite péronnelle », d' « actrice peu connue » « qui cultive le navet avec assez de réussite ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophie-marceau.forumgratuit.org
 
Biographie et enfance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Pavlova:Biographie
» Biographie Emily Bronte
» Biographie des soeurs Brontë et Cie
» Sa biographie
» biographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever Sophie Marceau  :: Sophie Marceau :: Bio et enfance-
Sauter vers: